Pourquoi une assurance santé est indispensable pour votre chat ?

Le chat reste dans le peloton de tête des statistiques comme un des animaux de compagnie les plus prisés par les foyers français. Vous en possédez un : n’oubliez pas de lui souscrire une assurance santé, quelle que soit sa race. L’on vous explique pourquoi cette démarche indispensable constitue un geste de bon sens.

Comparateur Assurance Chat
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Un chat bien soigné en toutes circonstances

Comme chez les humains, l’accident et la maladie ne préviennent pas quand ils affectent le chat. Ils peuvent survenir alors que le propriétaire est aux prises avec de fortes pressions financières. D’un autre côté, les réalités actuelles des pratiques vétérinaires sont assez préoccupantes quand on arrive au chapitre des coûts. Les factures présentées par ces professionnels ont régulièrement fait l’objet de hausse, sur ces dernières années. Entre conjectures et évolution des techniques de soin, ils doivent eux-mêmes s’adapter. Pour des tarifs de consultation tournant autour de 30 à 50 euros – 90 à 250 euros si vous vous adressez à un comportementaliste – les soins destinés à votre félin peuvent atteindre le millier d’euros.

Il est évident que débourser une telle somme ne peut pas toujours être évident. Alors, faut-il reléguer au second plan la santé de votre chat, en présence d’autres charges ? C’est précisément pour ne pas en arriver là que la souscription d’une assurance qui lui est dédiée se révèle indispensable. Que vous ayez ou non de quoi payer le vétérinaire, l’animal accède aux soins dont il a besoin quand il en a besoin. Pour ce faire, il suffit de vous dispenser d’une somme maîtrisable par mois ou à l’année. Si des franchises sont prévues, elles représentent toujours des montants plus faciles à payer que le coût complet des soins.

Pour une prise en charge personnalisée de chaque chat

Vous avez jeté votre dévolu sur un British longhair, ou avez préféré l’originalité d’un Siamois. Les fragilités de santé dont chaque race peut souffrir ne sont pas tout à fait les mêmes. D’autre part, les types d’accidents pouvant affecter un chat d’appartement et un félin qui gambadent dans un grand jardin ne sont pas exactement les mêmes. L’un s’expose plus volontiers à des chutes, tandis que l’autre risque plus de se blesser avec des échardes et épines, à la morsure d’une autre espèce, ou encore à l’intoxication par une plante. Les pathologies pour lesquelles vous consultez avec une jeune bête de 2 ans vont également se distinguer des motifs qui requièrent un soin lorsque le félin va sur ses 15 ou 18 ans. Tous ces facteurs font que vous pouvez difficilement prévoir la nature des actes nécessaires quand vous présentez l’animal au vétérinaire, encore moins la note qui en ressort.

Grâce aux garanties souscrites avec une assurance santé, vous êtes tranquille, quel que soit le symptôme présenté par votre compagnon (voir les nombreux dossiers sur l’assurance) Tout du moins si vous êtes vigilant et que vous prenez des formules permettant d’accéder à une prise en charge intégrale de tous les actes et frais. Pour cela, l’assurance santé chat se décline en formule haut-de-gamme, ou Zen pour certaines enseignes. Elle peut vous rembourser jusqu’à 100 % des frais engagés pour les maladies ou les accidents. Elle inclut généralement un forfait dédié à la prévention, un autre motif de dépense incontournable pour la santé de votre chat. Les autres formules – intermédiaire ou d’entrée – vous permettent généralement de parer aux situations les plus courantes ou urgentes, mais avec des taux de remboursement moindres. Pour savoir quelle police est la plus adaptée pour une prise en main optimale des frais de santé que peut occasionner votre animal, pensez à faire une simulation d’assurance. Ce sera l’occasion de comparer les prestations proposées par les différents acteurs du marché, ainsi que les prix pratiqués, afin de dénicher le contrat qui vous satisfait sur les deux plans.